Accueil >> FAQ immo >> Quelles sont les différentes étapes pour vendre sa maison ou son appartement ?

Quelles sont les différentes étapes pour vendre sa maison ou son appartement ?

De l’estimation du bien à la signature de l’acte de vente, découvrez toutes les étapes nécessaires pour réussir la vente de votre appartement ou de votre maison !

 

Comment estimer un bien immobilier ?

 

Renseignez-vous sur les prix au m² dans votre quartier pour rester dans les prix du marché : faire appel à un professionnel vous permettra d’en avoir une juste estimation.

 

Mettre en valeur son bien pour en faciliter la vente

Votre bien doit donner envie d’y vivre, alors n’hésitez pas à le mettre en valeur grâce au home staging par exemple ! Faites attention aux photographies qui illustreront l’annonce, rangez et nettoyez l’intérieur et le jardin.

 

Vente de maison ou d’appartement : les diagnostics techniques obligatoires

 

Il est obligatoire de fournir certains diagnostics techniques immobiliers avant une vente.  Selon les biens : plomb, amiante, termites, installation de gaz et d’électricité, risques naturels et technologiques, performances énergétiques et installation d’assainissement non collectif. Les documents doivent être en cours de validité au moment de la signature de l’acte de vente, exonérant ainsi le vendeur d’éventuelles responsabilités.

Suivant la date de construction du logement ou sa localisation, certains diagnostics ne seront pas nécessaires. Adressez-vous à un agent immobilier pour savoir lesquels sont obligatoires ! Notez également qu’il est indispensable de faire appel à des professionnels certifiés pour leur réalisation. Un diagnostic erroné peut en effet conduire à une baisse de prix ou à l’annulation de la vente.

 

Immobilier : la signature du compromis de vente

 

Les principaux points de la vente comme les clauses suspensives, le prix de vente ou la date limite à laquelle l’acte de vente doit être signé sont fixés dans le compromis de vente. Ce document engage le vendeur et l’acheteur. Vous pouvez le signer entre particuliers (sous seing privé), chez un notaire ou avec l’agent immobilier si vous l’avez préalablement chargé de la vente. Le délai de rétractation est de sept jours, à partir du lendemain de la signature.  Si le compromis est signé entre particuliers, l’acheteur règle, à l’issue du délai de rétractation, l’indemnité d’immobilisation. Les seuls motifs de rétraction acceptés passés ce délai sont ceux spécifiés dans le compromis (refus du prêt par la banque par exemple).

Dans les mois suivants, le notaire prépare les divers documents nécessaires à la signature de l’acte de vente définitif. Lors de sa signature, vous devrez fournir les clés du logement et n’en serez officiellement plus le propriétaire !